Rencontres

Publié le par Antoine Miniours


Le 10 avril, nous avons commencé le suivi des oiseaux nicheurs dans 30 villages de la région. L'objectif est de comparer l'avifaune autours des villages protégés par Natura 2000, ou par la directive oiseaux avec celles des villages sans mesure de protection particulière. Pour chaque village il nous faut donc recenser sur cinq points tous les oiseaux que nous voyons ou nous entendons dans un hectare de forêt, de pâture ou de zone arable. Pour ce faire, tous les matins au lever du soleil, Ine, Rémi et moi même (accompagné de Cathy) partons chacun dans un village.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Suivi%20ornitho%20(800x534).jpg

Dix agréables minutes pendant le point d'écoute sous le soleil du matin.


Quelquefois, l'un d'entre nous est accompagné par Lunja, une sympathique et souriante étudiante à l'université de Lünebourg, malheureusement déjà repartie pour l'Allemagne. Mais la plupart du temps, ces escapades matinales sont l'occasion de promenades en solitaire, propice à tout genre de rencontre, qui ne manquent pas d'émotions.


 http://spiderphat.free.fr/Antoine/Adonis%20(13)%20(800x534).jpg

Lunja !


Tout d'abord les oiseaux, c'est tout de même pour ça que je me lève à 4h, je ne crois pas en avoir déjà vu une telle diversité. Les très nombreux bosquets au milieu des pâtures ou cultures traditionnelles et les grandes forêts abritent un nombre incroyable d'oiseaux, de la mésange charbonnière à la chouette de l'Oural, en passant par le pouillot siffleur et l'aigle pomarin. Ces mêmes habitats font aussi le bonheur de mammifères, et c'est toujours un plaisir que de croiser le chemin d'un renard, de chevreuils de cerfs ou d'écureuils. Mais la Transylvanie est surtout connue pour abriter quelques grands prédateurs tel que le loup ou l'ours. Je ne peut empêcher un frisson de me parcourir lorsque je découvre les traces de mes congénères... Mais ce frissions c'est transformé en tremblement, à la fois de peur et d'excitation, lorsque j'ai entendu l'un d'eux à moins de 20 m de moi il y a quelques jours.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Chaton%20(800x534).jpg

 Face à face avec un autre grand prédateur.


Ceux que je crains le plus de rencontrer, ce sont les chiens. Si certains sont d'adorables toutous qui ne demandent rien d'autres que jouer, certains peuvent très rapidement devenir agressifs voire dangereux si on a le malheur de s'approcher un peut trop. Le meilleur ami de l'homme me vaut donc souvent de conséquents détours à travers les buissons et les pâtures escarpées.


 http://spiderphat.free.fr/Antoine/Leika%20(800x534).jpg

Attention chien méchant...


Lorsqu'il n'y a pas trop de chiens, j'en profite pour m'approcher des troupeaux pour "discuter" un peut avec les bergers. 


http://spiderphat.free.fr/Antoine/pature%20(800x534).jpg

J'ai pensé devenir berger, mais ils n'accepent pas les ours dans le métier.


Qu'ils soient Roumains, Hongrois, Saxons ou Roms, les gens que je rencontre sur mon chemins sont la plupart du temps extrêmement sympathiques et c'est un réel plaisir que de partager quelques instants avec eux. Ca s'arrête souvent à un bonjour et des paroles que ni l'un ni l'autre ne comprennent, mais quels sympathiques moments !


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Tracteur%20(800x534).jpg

Ce maître d'école-agriculteur à même accepté de me faire faire un tour en tracteur.


Par Antoine, le 7 mai 2012 à Sighisoara




Commenter cet article