Petit Caporal

Publié le par Antoine Miniours


Du 22 au 25 mars, je suis parti avec Cathy et Alex aider Mathilde pour un suivi des plantes invasives à Petit Caporal. Ce fût une très agréable randonnée, quatre jours de "vacances" qui nous ont fait beaucoup de bien après ces dernières semaines très chargées. Dans cet article je vais vous montrer quelques images des paysages que nous avons traversé.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/CartePetitCap.jpg

Notre trajet et les différents points d'où sont prises les photos.

 

Après une bonne heure de marche, nous arrivons au col de l'Homme à la pipe, d'où nous commençons à voir la Baie des Américains, aussi appelée BUS. Au loin la première petite bosse est le Morne Rouge. La cabane où nous passerons la nuit se situe un peu plus loin en bout de plage.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/Hommealapipe.jpg

Le col de l'homme à la pipe.


Une heure plus tard, nous voici dans le cratère du Morne Rouge qui abrite le Lac sans Nom. Nous sommes bien sur une ile d'origine volcanique, mais cela fait bien longtemps que ces volcans ne sont plus en activité

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/MontRoss.jpg

Le cratère du Morne Rouge


Après une agréable matinée de marche, nous voici arrivés à la Cabane de BUS. Nous avons passé l'après-midi à visiter les alentours, un ancien village de phoquiers dont il ne reste quasiment plus rien, une grande plage où les manchots et les éléphants de mer viennent se reposer... Dans la nuit, une tempête s'est levée, nous avons donc décidé de rester un jour de plus à l'abri.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/BUS.jpg

La cabane de BUS


Le 24 mars, la tempête ayant fait place à une belle journée ensoleillée, nous sommes partis à l'aube. Après avoir contourné un groupe d'otaries, nous entamons la journée avec une belle montée à la crête de l'Alouette. Le soleil levant inonde les monts et les vallées d'une lumière magique, le paysage est époustouflant.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/Alouette.jpg

La vue sur la plaine de la Hébé depuis la crête de l'Alouette


Nous descendons vers la baie de la Hébé et nous longeons une grande plage de sable. Des jeunes éléphants de mer jouent dans la rivière, des otaries sautent dans les vagues et les manchots, curieux se mettent à nous suivre.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/Hebe.jpg

La rivière de la Hébé


Au bout de la plage, une grosse montée dans les rochers nous attend, mais au sommet, notre effort est très largement récompensé par un paysage dans lequel on ne serait pas étonné de voir évoluer des elfes et des dragons.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/PetitCap1.jpg

Arrivée sur la crête du Petit Caporal


Nous longeons quelque temps la crête, qui nous donne une vue sensationnelle sur les deux vallées, la Hébé que nos avons traversé et Petit caporal où nous allons descendre. La descente est un peu moins raide que la montée que nous venons de faire mais les pierres roulent sous nos pieds, il nous faut être très prudent.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/Petitcap2.jpg

 Vue sur la Baie du Petit Caporal


Le fond de la vallée est recouvert de mousses gorgées d'eau, il nous faut chausser des raquettes à neige pour ne pas s'enfoncer et abimer ce superbe tapis vert. C'est de l'autre côté, sur une petite bosse bien abritée, juste sous les Monts Jules Verne, que quelques plantes originaires d'Europe ont colonisé, ne laissant plus de place à la flore locale. Il ne s'agit pour le moment que de taches bien localisées, mais ils ne faudrait pas qu'elles se propagent de trop. Notre mission consiste à les inventorier et prendre quelques photos pour les envoyer à notre retour au gestionnaire de la Réserve Naturelle de Crozet.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Crozet/Petitcap3.jpg

Les Monts Jules Vernes depuis un tapis d'acena, une plante autochtone.


Nous voici au bout du chemin, le trajet retour sera tout aussi beau que l'aller... Après une nouvelle nuit à la cabane de BUS, nous rentrerons sur base. Merci Mathilde d'avoir bien voulu de notre compagnie pour ta manip.

 

Par Antoine à BUS, le 25 mars 2014

Publié dans Crozet


Commenter cet article