En pays Inca.

Publié le par Antoine Miniours


A Wayqacha, notre periode d'entrainement touche à sa fin et très bientot debutera la saison de reproduction des oiseaux. Chaqun doit choisir si il fera plutot du baguage ou de la recherche de nids. Jaurais préféré pouvoir participer aux deux projets comme cela se faisait les années précédentes…  Mais il me reste plusieurs mois pour vous expliquer en quoi consiste mon travail, permettez moi ici de vous raconter mon tout dernier périple en pays Inca.


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Perou/Zamis.JPG

 

Voici, de gauche à droite, Cathy, Harry et Melissa, mes complices durant ce superbe voyage.

From the left to the right, I present you Cathy, Harry and mélissa, my complicites durring this fantastic hollydays.

 

 

Nous avons eu droit dernierement à une semaine de vacances bien méritée, une belle oportunité pour visiter la région. Je suis parti avec Harry et Cathy rejoindre Melissa à Cusco. La vieille ville de style Espagnole est construite sur l'ancienne ville Inca de laquelle quelques murs subsistent. La région n'étant jamais plate longtemps, les montées dans les ruelles escarpées permettent de fabuleux panoramas sur l'ensemble de la ville.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Perou/Cusco.JPG

 

Reprendre son soufle et admirer le paysage

A nessescary break with beautifull landscape

 

 

Bien que Cusco nous ait aussi offert une belle diversité d'oiseaux très différents de ceux rencontrés à Wayqecha, ce ne fut pourtant pas suffisant pour rassasier notre appétit de nouveauté. Nous avons donc pris la direction de la réserve naturelle d'Abra Malaga, située près d'Ollantaytambo. A 4300 m d'altitude, je peux vous assurer que l'on soufflait lors de nos petites grimpettes, mais que le paysage en valait le coup ! Un lever de soleil flamboyant sur le sommet enneigé et des centaines d'oiseaux nous ont fait un accueil extraordinaire dans cet environnement fabuleux. Le seul bémol de ce périple est de ne pas avoir trouvé la forêt de Polylepis tant convoitée, mais si l'occasion nous le permet, nous espérons bien faire une nouvelle tentative.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Perou/AbraMalaga.JPG

 

Oui, c'est bien de la neige au sommet, je suis heureux d'avoir emporté mon poncho.

We are not so far from the snow... I'm happy to weare my poncho

 

 

Lors de notre passage par Ollantaytambo, il nous a été impossible de résister à l'attrait des superbes ruines Inca qui dominnent le village. J'avais déja entendu parler de la précision de leur architecture, mais je n'aurais jamais imaginé cela aussi impressionnant. De gigantesques blocs de pierres taillées s'emboitent comme un puzzle pour former des mur aux formes parfaites.

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Perou/Mur.JPG

 

Chaque pierre a sa place unique dans ce robuste assemblage

Every stonehas an unique place in this giant puzzle

 

Ces merveilles nous ont bien mis en apétit pour partir à la conquête du Machu Picchu. Je me souviendrai toute ma vie de ces ruines magiques au milieu d'un paysage époustoufflant... Mais aussi des 1000 mêtres de dénivelé en escalier pour atteindre le sommet !

 

http://spiderphat.free.fr/Antoine/Perou/Machupicchu.JPG

 

Petite pause après la belle grimpette jusqu'au sommet à gauche sur la photo.

Amising place for a break after 1000 m of stears climbing !

 

Plongés dans ce site particulierement bien conservé, on se prête facilement à imaginer l'ambiance du village d'antan, les cultures en terrasses, l'odeur du "cui" (cochon d'inde)  grillant au feu de bois... Je me suis senti Inca durant quelques heures, ce qui m'a beaucoup aidé pour aprivoiser un lama !


http://spiderphat.free.fr/Antoine/Perou/Lama.JPG

 

Il est plutot doux, je m'en ferai bien une écharpe !

I feel myself more Inca since I've pet a lama

 

 

 

Par Antoine, à Wayqecha, le 4 octobre 2012


Commenter cet article